Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Accueil

Adoption au Sénat du rapport de la Commission PAJ sur la proposition de loi sur le barreau

Le Sénat a adopté mercredi 24 octobre 2018, le rapport de la Commission politique, administrative et juridique (PAJ), sur la proposition de loi fixant les règles relatives à l’organisation du barreau, à l’assistance judiciaire et à la représentation en justice.

 

Ce texte de loi de 219 articles réaffirme l’autonomie des barreaux en renforçant la maîtrise de leurs listes de stage et de leurs tableaux respectifs.

 

Après quelques amendements apportés  sur  certaines définitions de ce texte notamment la problématique de corps de défenseurs judiciaire , la décentration des avocats dans les grandes villes du pays surtout dans la ville de Kinshasa, la Commission a été chargée de recevoir les amendements avant son vote.

 

Au cours de la même plénière, la chambre haute du parlement a félicité, le Docteur Denis MUKWEGE, prix Nobel de la Paix 2018, pour ses actions en faveur des femmes et filles, victimes des violences sexuelles dans l’Est du pays.

 

Pour le Sénat, selon son Rapporteur, Mr Flore MUSENDU FLUNGU, le Docteur Denis MUKWEGE, avec toute son équipe, a entrepris de soigner et de redonner de la dignité à toutes ces femmes victimes de diverses atrocités. Le prix lui décerné, est "une fierté pour nous tous", en même temps qu’il est une interpellation pour que cessent toutes ces violences dans l’Est du pays. "Nous devons nous mobiliser" a-t-il conclut.

 

Pour rappel, la Chambre Haute du Parlement avait, en novembre 2013, résolu de mettre en place une Commission spéciale chargée d’étudier en profondeur ce phénomène social à impact négatif sur le développement des populations et de proposer des solutions idoines. De cette Commission déployée sur le terrain, une proposition de loi fut élaborée et votée, précise le message.

 

Le Secrétariat technique du Rapporteur