Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Accueil

Rencontre CENI-BUREAU DU SÉNAT : les élections se tiendront le 23 décembre 2018 assure la CENI

Lors d'un échange au Palais du Peuple, le Bureau de la Commission Nationale Électorale Indépendante a confirmé au au Bureau du Sénat de la tenue des élections le 23 décembre 2018.

Le Président de la CENI, M. Corneille NAANGA, saluant le Président du Sénat, M. Léon KENGO Wa DONDO lors de ladite audience.

Au sortir de cette séance de travail , M. Jean Pierre KALAMBA a affirmé que 1200 machines à voter sont déjà déployées à l'intérieur du pays où la CENI a délégué des missions pour recruter et former 1200 techniciens qui vont sillonner les villages, coins et recoins du pays.

A l'instar de ce qui s'est passé à Kinshasa (Gombe), cela se fera dans les aéroports, ports gares et à travers les églises, avec comme objectif que 80% d'électeurs puissent expérimenter la machine à voter avant le 23 décembre 2018.

Selon le plan du travail de la CENI, la dernière machine sera fabriqué le 18 septembre en cours, tandis que le dernier bateau accostera au port de Matadi. Par rapport aux 3 points d'attache, des hélicoptères, 4 gros porteurs, plus ou moins 200 camions et 100 jeeps seront déployés à temps, affirme le Rapporteur de la centrale électorale.

M. Jean Pierre KALAMBA confirme que les moyens suffisent pour que le dé^ploiement se fasse en temps voulu.

 

Le Cabinet du Rapporteur