Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Lorem ipsum dolor

Nam ultrices pellentesque facilisis. In semper tellus mollis nisl pulvinar vitae vulputate lorem consequat. Fusce odio tortor, pretium sit amet auctor ut, ultrices vel nibh.

Accueil

Assemblée parlementaire de la francophonie, l'Honorable MUSENDU éclaire la Commission politque de l'APF sur le processus électorale en RD Congo

La délégation des parlementaires de la RD Congo conduite par l’Honorable Rapporteur du Sénat, Monsieur Flore MUSENDU FLUNGU, a représenté le pays à New-York à la réunion de la Commission politique à l’Assemblée parlementaire de la francophonie, « APF », est rentrée ce jeudi 14 avril 2016 à Kinshasa au terme d’un séjour de près d’une semaine.

Cette session avait pour ordre du jour, « la situation politique de chaque Etat membre au cours de douze derniers mois ».

Au nom de la RD Congo, le Sénateur Flore MUSENDU FLUNGU, a brossé le tableau de la situation politique du pays en insistant sur le processus électoral en cours qui devait aboutir d’ici 18 mois à l’organisation des élections générales dans le pays, selon la Commission électorale indépendante, « CENI », si seulement les moyens sont réunis. L’Honorable Rapporteur a réaffirmé que l’an 2016 est effectivement une année électorale tel que voulu par le Peuple congolais et la Constitution. Il a soutenu la « résolution 2277 » des Nations-Unies dans son volet élections tout en saluant l’initiative du dialogue politique et la présence sur le sol congolais du facilitateur international.

Au nom de la délégation,  il a informé la Commission de la revue à la baisse du budget de la CENI et du besoin d’un délai de dix-huit mois pour fidéliser le fichier électoral en intégrant les nouveaux majeurs et de l’engagement du Gouvernement à couvrir les besoins financiers de cette commission (CENI) à raison de 35% par an malgré l’amenuisement du budget consécutif  à la chute des cours des matières premières. Suite à ces contraintes budgétaires, le dialogue aura à se prononcer sur l’organisation des élections générales ou partielles, a-t-il ajouté.

L’état des lieux ainsi fait a été fortement apprécié et encouragé par les participants, mettant ainsi la RD Congo hors de la menace de la mise en observation.

La Commission politique à l’Assemblée parlementaire de la francophonie, « APF », qui s’est réuni à New-York du 11 au 13 mars 2016, s’est également penchée sur la recrudescence des actes terroristes dans le monde, l’immigration forcée des peuples fuyant les guerres et la pauvreté ainsi que les processus électoraux dans plusieurs pays.

Le Secrétariat technique du Rapporteur